Avez-vous deja lu ?!

Produits de Saison
Grands Themes
Les Incontournables
Recettes

    Histoire de la bûche

    Version imprimable Suggérer par mail

    ImageAutrefois, et dans toute l'Europe, une coutume voulait que, la veille de Noël, on aille chercher une bûche de bois franc, appelée bûche de Noël. Comme la bûche devait brûler du 24 décembre au nouvel an, et parfois jusqu'à l'épiphanie, il fallait qu'elle soit énorme et en bois dur. Il s'agissait souvent d'une vieille souche couverte de mousses. Ensuite, cette bûche était ramenée en grande pompe, décorée de rubans et de feuillages puis portée dans la salle principale lo

    rs d'un grand cérémonial.

    La bénédiction

    A chaque région son choix d'essence du bois, sa manière d'allumer le feu et sa durée de combustion. Dans le Sud, le soir de Noël, le maître de maison la plaçait dans l'âtre, procédait à des libations et bénissait la bûche en l'arrosant d'huile, de sel et de vin cuit et récitait des prières. Puis revenait au plus jeune du foyer l'honneur de l'allumer.
    Ailleurs, c'étaient les jeunes filles de la maison qui allumaient la bûche avec les tisons de la bûche de l'année précédente, qu'on avait pris soin de conserver précieusement.
    Dans d'autres familles, c'était plutôt à la mère que revenait ce privilège.

    Les significations

    Cette tradition répandue dans l'Europe entière a plusieurs significations selon les régions et les époques. En voici quelques unes :
    - une bûche qui produit beaucoup d'étincelles est le signe d'une bonne moisson estivale
    - la bûche de noël serait issue d'une vieille tradition payenne qui rendait hommage au soleil
    - la bûche est également la promesse de chaleur et de reconfort alors que la saison la plus rude commence
    - la bûche bénit protège aussi la maison des malheurs, des mauvais sorts, de la foudre et du diable
    - pour les chrétiens, la chaleur du foyer symbolise l'étable dans laquelle est né Jésus
    - les cendres de la bûche étaient ensuite répandues dans les champs pour assurer une bonne récolte

    Le "ceppo"

    Cette coutume, où la bûche de Noël était appelée "ceppo", remonte au XIIe siècle et existait dans la plupart des pays européens, notamment en France et en Italie. Au Québec comme en France, cette tradition aurait perduré jusqu'au dernier quart du XIXe siècle. La disparition de cette tradition coïncide avec celle des grands âtres, remplacés progressivement par des poëles de fonte. La grosse bûche fut alors remplacée par une petite bûche de bois, parfois rehaussée de chandelles et de verdure, qu'on plaçait au centre de la table comme décoration de Noël.

    La bûche de noël patissière

    Aujourd'hui, la bûche de Noël est devenue le dessert typique de noël. Elle aurait été inventée en 1945 pour continuer à faire vivre cette tradition.
    Les bûches se déclinent sous toutes les formes et sous tous les goûts. Certaines sont même le fruits de la création de la mode (Lolita Lempicka) et de la gastronomie (Lenôtre) !
    Mais elle se décline essentiellement sous trois formes :
    - pâtissière : gâteau roulé fouré à la crème et recouvert de chocolat
    - glacée : au lait et au grand marnier
    - à la crème de marrons et au chocolat

    Pour continuer sur le même thême...

    Recettes/Desserts

  • Buches au chocolat




  • Gratuite, rejoignez vite nos 3784 abonnés !




    Vous souhaitez vous aussi présenter vos produits ?



    Cliquez ici !