Avez-vous deja lu ?!

Produits de Saison
Grands Themes
Les Incontournables
Recettes

    Les pommes de terres nouvelles des îles de Ré et de Noirmoutier

    Version imprimable Suggérer par mail

    ImagePour les pommes de terre, comme pour les autre légumes, on trouve les " nouvelles " pommes de terre au printemps : les primeurs !

    Les pommes de terres primeurs françaises sont récoltées dès avril, jusqu'en juillet avant maturité.

    Elles sont douces, légère car peu chargée en amidon, plus fermes et ont une subtile saveur de noisette légèrement sucrée. Très lisse, leur peau ne s'enlève pas et elles se dégustent sautées à la poêle avec un peu de beurre salé !

    Les premières primeur

    Parmi la quarantaine de variétés de pommes de terre primeurs qui proviennent du Val de Loire, des Iles de Ré et de Noirmoutier, de Bretagne, de Rhône-Méditerranée, d'Aquitaine et de Normandie, celles de l'île de Ré sont les seules à avoir obtenu l'AOC (en 1998). Ce sont aussi les premières pommes de terre " primeur " françaises !

    Les pommes de terre nouvelles de l'île de Ré, très sucrées, comme les bonnottes de Noirmoutier de renommée mondiale, au délicieux goût de châtaignes, doivent leur goût exceptionnel à leur lieu de culture, les sols sableux des îles, un climat océanique doux, une culture traditionnelle avec des engrais naturels.
    Leur qualité n'est pas la seule raison de leur succès et de leur prix. Ces " primeurs " sont aussi rares : en plus d'une saison très courte, les îles n'échappent pas à la flambée de l'immobilier et leur surface de culture ne cesse de rétrécir.

    Quelques chiffres

    Les pommes de terre nouvelles de l'île de Ré sont cultivés par 35 producteurs sur 200 ha et représentent 3 000 tonnes par ans. Alors que les bonnotes de Noirmoutiers ne représentent que 100 tonnes par ans, cultivés à la main et vendues en 3 jours en mai.

    L'AOC

    ImageL'AOC de l'île de Ré concerne 10 communes de l'île. Elle s'appuie sur quelques variétés à chair ferme
    ou non, récoltées en primeur avec un taux de matière sèche compris entre 15 et 19,5 % selon les variétés, avec un rendement maximum de 25 t/ha.

    L'ensemble de la profession a mis en place une démarche qualité avec des cahiers des charges pour garantir un niveau de qualité suffisant : fraîcheur (expédition le jour de récolte et vente rapide, respect de la chaîne du froid), qualité (variétés, maturité, calibrage), protection du produit (à l'abri de la lumière, limitation des chocs, température), conditionnements adaptés.

    L'accord interprofessionnel Interfel stipule qu'il est interdit de commercialiser des tubercules d'un diamètre supérieur à 75 mm et que l'indication de l'année de récolte est obligatoire.

    Sources : http://www.psychologies.com, http://www.e-sante.fr, http://www.fruits-et-legumes.net

    Pour continuer sur le même thême...

    Liens Web / Produits

  • Comité National Interprofessionnel de la Pomme de Terre
  • Recettes/Accompagnements

  • Purée de pommes de terre




  • Gratuite, rejoignez vite nos 4161 abonnés !




    Vous souhaitez vous aussi présenter vos produits ?



    Cliquez ici !