Avez-vous deja lu ?!

Produits de Saison
Grands Themes
Les Incontournables
Recettes

    Les fruits de mer et l'huitre

    Version imprimable Suggérer par mail

    ImageDe plus en plus pour les fêtes de Noël sont consommés en grande quantité les fruits de mer et les huitres mais connaissons-nous un peu leur histoire?

    Huitres, palourdes, praires, oursins, moules, coques, comme ils sont beaux les plateaux de fruits de mer pour Noël, comme ils sont appétissants ! Rien ne s'oppose d'ailleurs a ce qu'il comporte aussi des grosses crevettes et des langous­tines !

    Et quelle succulence, quelle finesse, quelle merv
    eilleuse saveur marine lorsqu'ils cuisent ensemble pour fournir l'essentiel d'un vol-au-vent, d'une croustade, d'une timbale ! Oui, ce sont les fruits du monde immense des océans, et le premier qui inventa cette poètique appellation fut bien inspire !
    Est-il besoin d'ajouter que ces fruits-là doivent toujours être consommés très, très frais ?
    Ils sont dans l'ensemble fort peu caloriques (moins de 100 calories aux 100 grammes) et contiennent autant de protides que la viande (15 pour 100). Its sont, en outre, fort riches en fer.

    On va maintenant plus s'attarder sur l'huitre que nous consommerons pour ces fêtes de Noël et qui est une grande tradition. Le mot "huitre" vient du latin ostrea. On le retrouve dans ostréiculture, industrie ayant pour but la reproduction et l'élevage des huitres, qui s'est développée en Europe Occidentale au cours du siècle dernier : en Angleterre d'abord, puis en France à partir du Second Empire, sous l'impulsion du pisciculteur Jean-Jacques Coste.

    Est-ce à dire que les gastronomes ont attendu le XIXè siècle pour appré­cier les huitres? Sûrement pas, si l'on en juge par les auras de coquilles découverts sur les côtes du Danemark, de la Vendée et du Japon, qui tendent à prouver que, pour nos plus lointains ancêtres préhistoriques des régions côtières, l'huitre fut une nourriture quasi quotidienne. Par ailleurs, plusieurs millenaires avant J.-C., les Chinois construisaient déjà des parcs à huitres, en utilisant des bambous.

    Plus près de nous, dans l'Antiquité gréco-romaine, les huitres consti­tuaient un mets de choix et nos actuelles méthodes d'ostréiculture ne sont que la continuation perfectionnée des pratiques romaines.
    Au IVe siècle, le poète gallo-romain Ausone, natif de Bordeaux, nous apprend qu'il expédiait à Rome, les huitres des Charentes, conservées dans la neige. Hélas ! l'élevage des huitres disparut avec l'Empire romain ! II semble bien, en effet, qu'il ait été abandonné dès le haut Moyen Age. Les riverains se sont alors contentés de ramasser les huitres sauvages, tant et si bien qu'au XVllle siècle, la production du bassin d'Arcachon étant menacée d'épuisement, la pêche y fut alors interdite, chaque annee, entre le mois d'avril et le mois d'octobre. II en fut de meme en Bretagne à la meme épôque. Nous avons, aujourd'hui, oublié le gout des huitres sauvages, mais nous nous délectons, par avance, devant un plat rempli de belles coquilles ouvertes, au creux desquelles repose un peu de l'immensité océane. Quoi de plus joli, de plus appétissant que cette fraîcheur verte pale qui réjouit nos yeux avant d'enchanter nos palais ? Et la giclée de jus de citron dont nous allons l'arroser augmentera encore notre plaisir, tout en éliminant jusqu'au moindre risque. Car - le saviez-vous ? - citron et vin blanc ont une autre raison que gastronomique : leur acidité détruit l'éventuel bacille d'Eberth, tenu naguère pour responsable de la fièvre typhoïde, mais que les progrès réalisés, à ce jour, en ostréiculture semblent bien avoir éliminé.

    Les variétés d'huitres sont très nombreuses et vous pouvez les retrouver dans un autre article appelé "L'huitre".

    Pour continuer sur le même thême...

    utile/Guides

  • Choisir et preparer ses huitres
  • aliments/poissons

  • L'huître plate
  • Recettes/Entrées

  • Velouté aux huîtres




  • Gratuite, rejoignez vite nos 3943 abonnés !




    Vous souhaitez vous aussi présenter vos produits ?



    Cliquez ici !